Skip to Content

Devil's Arcade

ARCADE DU DIABLE

 

Souviens toi du matin où nous avons déterré ton fusil
Le ver dans le fruit, le soleil couchant
 Ces premiers matins nerveux de parfum et de gin
L’odeur perdue de ton souffle comme
Je t’aidais à obtenir
La ruée de tes lèvres, le sentiment de ton nom
Le battement de ton cœur, l’arcade du diable

Tu disais les héros sont nécessaires, ainsi les héros obtiennent
Quelqu’un fait un  pari, quelqu’un paye
Le froid matin du désert, puis rien à sauver
Juste le métal et le plastique où ton corps est foudroyé
Le jeu lent du Poker avec le lieutenant Ray
Dans la salle avec les murs bleus, une mer sans nom
Où tu mens à la dérive avec les héros
De l’arcade du diable

Tu dors et rêves des corps de tes potes
Charlie et Jim
Et tu te réveille avec la poussière
Epaisse du désert sur ta peau
Une voix dit : »T’en fais pas je suis ici
Murmure juste le mot «  Demain, » à mon oreille
Uen maison dans une rue tranquille
Un foyer pour le brave

Le glorieux royaume du soleil sur ton visage
Se lève d’une longue nuit aussi noire que la tombe
Sur une chaîne fine des moments futurs
Et quelque chose comme la foi
Un matin te commande un petit déjeûner à faire
Un lit drappé de soleil, un corps qui attend
La caresse de tes doigts
La fin du jour`l
Le battement de ton cœur, Le battement de ton coeur
Le battement de ton cœur, Le battement de ton coeur
Le battement de ton cœur, Le battement de ton cœur
Le battement de ton cœur, Le battement de ton cœur
Des feux amers de l’arcade du diable

COPYRIGHT traduction ALBERT LABBOUZ pour désespoir Productions

Note : si vous avez une meilleure traduction à me soumettre contactez moi…Merci…