Skip to Content

Jungleland

JUNGLELAND

The Rarigers had a homecoming
In Harlem late last night
And the Magic Rat drove his sleek machine
Over the Jersey state line
Barefoot girl sitting on the hood of a Dodge
Drinking warm beer in the soft summer rain
The Rat pulls into town, rolls up his pants
Together they take a stab at romance
And disappear down Flamingo Lane

Well the Maximum Lawmen run down Flamingo
Chasing the Rat and the barefoot girl
And the kids 'round there live just like shadows
Always quiet, holding hands
Froin the churches to the jails
Tonight all is silence in the world
As we take our stand
Down in Jungleland

The midnight gang's assembled
And picked a rendezvous for the night
They'll meet 'neath that giant Exxon sign
That brings this fair city light
Man there's an opera out on the turnpike
There's a ballet being fought out in the alley
Until the local cops
Cherry tops
Rips this holy night
The street's alive
As secret debts are paid
Contacts made, they vanish unseen
Kids flash guitars just like switch-blades
Hustling for the record machine
The hungry and the hunted
Explode into rock and roll bands
That face off against each other out in the street
Down in Jungleland

In the parking lot the visionaries
Dress in the latest rage
Inside the backstreet girls are dancing
To the records that the DJ plays
Lonely-hearted lovers
Struggle in dark corners
Desperate as the night moves on
Just one look and a whisper
And they're gone

Beneath the city two hearts beat
Soul engines running through a night so tender
In a bedroom locked
In whispers of soft refusal
And then surrender
In the tunnels uptown
The Rat's own dream guns him down
As shots echo down them hallways in the night
No one watches when the ambulance pulls away
Or as the girl shuts out the bedroom light

Outside the street's on fire
In a real death waltz
Between what's flesh and what's fantasy
And the poets down here
Don't write nothing at all
They just stand back and let it all be
And in the quick of a knife
They reach for their moment
And try to make an honest stand
But they wind up wounded
Not even dead
Tonight in Jungleland

Bruce Springsteen.Jungleland in Born To run

JUNGLELAND *

Les Rangers avaient un match retour
Harlem tard la nuit dernière
Et Le Rat Magic a conduit sa rutilante machine
Au delà des limites du New jersey
La fille au pied nus était assise sur la rembarde d'une Dodge
Elle buvait de la bière chaude sous la douce pluie d'été
Le Rat descend en ville, il relève son pantalon
Ensemble ils s'essayent à l'histoire d'amour
Et disparaissent là-bas dans une impasse de Flamingo

Et puis Les Hommes de Lois puissance 10
descendent à Flamingo
Pour choper Le Rat et la fille aux pieds nus
Et les mômes trainent leur mal de vivre comme des ombres
Toujours tranquilles, se tenant par les mains
Des église aux prisons
Ce soir tout n'est que silence dans le monde
Quand nous prenons position
Là-bas à Jungleland

Les gangs de minuit sont asemblés
Et glanent un rendez-vous pour la nuit
Ils se rencontreront près de l'Enorme signe Exxon
Celui qui éclaire cette contrée éloignée
Mec c'est comme un opéra près du poste à péage
C'est un ballet de comptes à régler dans les ruelles
Jusque sous le local des flics
Des morceaux de cerises
Déchirent cette nuite bénie
Les rues vivent
A mesure ques les dettes sont remboursées
Une fois les contacts pris, ils s'évanouïssent ni vu ni connu
Des ados font flasher leur guitare comme des couteaux à cran d'arrêt
Ils en pincent pour leur machine à disque
Les affamés et les laissés pour compte
Explosent à travers leur groupe de rock
Envers et contre tous dans la rue
Là-bas à Jungleland

Dans le parking un paquet de visionnaires
S'habillent à la mode de la dernière haine
A l'intérieur les filles des rues dansent
Sur les disques que cet sorte de DJ met
Amoureux solitaires
Se tripotent dans les coins sombres
Ils ont désespéremment besoin que la nuit avance
Juste un regard et un soupir
Et les voilà partis
Deux c¦urs battent sous la ville
Les machines de l'âme traversent une nuit si tendre
Dans une chambre fermée
Dans des râles de doux refus
Et puis ça se rend
Dans les tunnels au nord de la ville
Le propre rêve du Rat a été descendu
Tandis que l'écho de la détonation
se propage dans les couloirs la nuit
Personne ne regarde quand l'ambulance l'emporte
Ou que les filles empêchent les mecs de rentrer dans la lumière de leur
chambre.

Dehors les rues sont en feu
Dans une vraie valse macabre
Entre ce qui est de la chair et ce qui est de la blague
Et les poêtes venus ici
N'écrivent rien du tout
Ils se tiennnent en retrait et qu'il en soit ainsi
Et dans la rapidité d'un couteau
Ils lèvent les mains en l'air pour le moment
Ils essayent d'avoir un point de vue objectif
Mais ils ont la trouille bléssés
Mais pas morts
Cette nuit à Jungleland

* traduire le titre aurait été une hérésie. Jungleland c'est la zone de
non-droit. C'est comme un vaste parc d'attraction sordide (cf :Dysneyland)
où tout est régi par la loi de la jungle.

Jungleland traduction Albert Labbouz Juil 99