Skip to Content

Le patrouilleur

Le patrouilleur (Highway patrol man)

Je m’appelle Joe Roberts, je travaille pour l’Etat
Sergent non loin de Perrineville
Caserne numéro 8
J’ai toujours bossé honnêtement, aussi honnêtement que possible
J’ai un frère, Franky, mais Franky n’est pas honnête

Depuis que nous sommes gamins c’est toujours la même chanson
Je capte un message à la radio, Franky fait des conneries en ville
Si ça avait été n’importe qui d’autre, je l’aurais coffré
Mais quand il s’agit de votre frangin, parfois vous fermez les yeux

Moi et Franky, on se marrait, on buvait
Rien de meilleur que les liens du sang
Nous dansions chacun notre tour avec Maria
Le groupe jouait « Night of the Johnstown Flood »
Je le rattrapais quand il s’égarait comme n’importe quel frère l’aurait fait
Celui qui tourne le dos à sa famille et bien il n’est pas honnête

Franky s’engagea dans l’armée en 1965
Et moi j’ai eu une exemption fermière*,
Je me suis installé, j’ai épousé Maria
Mais les prix du blé dégringolaient tellement
Que j’ai cru  y laisser ma chemise
Franky est rentré en 1968 et moi j’ai pris ce boulot

Oh oui, on se marrait, on buvait
Rien de meilleur que les liens du sang
Nous dansions chacun notre tour avec Maria
Le groupe jouait « Night of the Johnstown Flood »
Je le rattrapais quand il s’égarait comme n’importe quel frère l’aurait fait
Celui qui tourne le dos à sa famille et bien il n’est pas honnête

Cette nuit était pareille à toutes les autres,
On m’a appelé vers neuf heures moins le quart
Il y avait du grabuge dans un routier pas loin de la frontière du Michigan
Il y avait un gamin au sol qui semblait mal en point,
Saignant beaucoup de la tête, il y avait une fille qui pleurait à table
C’est Frank dirent-ils
Je suis reparti, j’ai sauté dans ma voiture et j’ai allumé les gyrophares
J’ai du faire du 110 à travers le comté de Michigan cette nuit-là

Un peu après le carrefour en descendant sur la rive de la Willow**
J’ai vu une Buick avec des plaques de l’Ohio, Frank était au volant
Je l’ai poursuivi sur les routes du comté jusqu’à un panneau annonçant
Frontière canadienne à 5 miles
Je me suis rangé sur le côté de l’autoroute
Et j’ai regardé ses feux arrière disparaître

Moi et Franky, on se marrait, on buvait
Rien de meilleur que les liens du sang
Nous dansions chacun notre tour avec Maria
Le groupe jouait « Night of the Johnstown Flood »
Je le rattrapais quand il s’égarait comme n’importe quel frère l’aurait fait
Celui qui tourne le dos à sa famille et bien il n’est pas honnête

* « a farm deferment » permet dans certains états d’échapper à l’incorporation militaire, raison pour laquelle Joe ne pars pas au Viet Nam alors que son frère oui.
** Hésitation ici, « Willow bank » pourrait aussi bien être une banque mais le contexte de poursuite hors de la ville me laisse penser que "bank" est plutôt la rive de la rivière Willow.

Traduction Xavier JARDIN pour Albert Labbouz desespoir productions avec toute ma gratitude