Skip to Content

My city in ruins

MY CITY OF RUINS

There is a blood red circle
On the cold dark ground
And the rain is falling down
The church door's blown open
I can hear the organ song,
But the congregation's gone

My city of ruins

Now the sweet bells of mercy
Drift through the evening trees
Young men on the corner
Like scattered leaves
The boarded up windows
The empty streets
While my brother's down on his knees

My city of ruins

Now there's tears on the pillow
Darlin' where we slept
And you took my heart when you left
Without your sweet kiss
My soul is lost, my friend
Tell me how do I begin again ?

My city's in ruins

Now with these hands,
I pray lord
With these hands,
I pray for the strength, Lord
With these hands,
I pray for the faith, Lord

We pray for your love, Lord
We pray for the lost, Lord
We pray for this world, Lord
We pray for the strength, Lord
We pray for the strength, Lord

Come on, rise up !

My city of ruins / Bruce Springsteen

Lyrics © 2002 Bruce Springsteen (ASCAP) All Rights Reserved. Used by Permission.
© 2002 Sony Music Entertainment, Inc.

 

MA VILLE EN RUINES

 

 

Un cercle rouge sang
Sur le sol froid et sombre
Il pleut des cordes
La porte de l’église arrachée
On entend le son de l’orgue
Mais la congrégation s’est enfuie

Ma ville en ruines

Le joli son des cloches de la pitié
Plane à travers les arbres
De jeunes gens au coin de la rue
Eparpillés comme des feuilles mortes
Les volets fermés, les rues désertes
Tandis que mon frère est à genoux

Ma vile en ruines

Relève-toi !

Des larmes sur l'oreiller
Chérie, là ou nous dormions
Tu m’as brisé le coeur en partant
Sans le moindre baiser d’adieu
Mon ami j’ai perdu mon âme
Comment repartir à zéro ?

Ma ville est en ruine

Maintenant les mains jointes
Je prie Dieu
Qu’il m’accorde la force
Les mains jointes
Je prie Dieu
Qu’il m’accorde la foi

Nous demandons ton amour, Seigneur
Nous prions pour les disparus, Seigneur
Nous prions pour ce monde, Seigneur
Nous avons besoin de force, Seigneur
Relève-toi !

P.S : Il s'agit d'une 'ville', certes, mais la ville est sinistrée "économiquement".

Et la métaphore est filée concernant l'histoire d'amour du narrateur, là aussi sa "ville", entendez "son histoire", est en ruines (même si on peut aussi prendre cette disparition comme réelle, son amoureuse serait effectivement morte, mais connaissant Bruce...).

Le dernier "Rise up" est à comprendre comme une prière : "Ne nous laisse pas tomber, réveille-toi !", adressée à Dieu soi même...

Traduction Copyright Philippe Leroy pour Albert Labbouz Desespoir Production.


MA VILLE EN RUINES

 

 

Il y a un cercle roug sang
Sur le sol sombre et froid
Et la pluie tombe
LA porte de l’église est grand
Ouverte
J’entends le son de l’orgue
Mais l’assemblée s’est
Evanouie
Ma ville en ruines
Ma ville en ruines

Et puis le doux carillon
De la pitié
Répand son écho dans
Le soir et les arbrs
Des jeunes types au
Coin de la rue
Comme des feuilles dispersées
Les fenêtres condamnées
Les rues vides
Et mon frère à genoux
Ma ville en ruines
Ma ville en ruines


Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !

Et puis il y a des larmes
Sur l’oreiller
Où nous avons dormi
Chérie
Et tu es partie en
Emportant mon cœur
Sans tes doux baisers
Mon âme est perdue, amie
Dis-moi comment recommencer ?
Ma ville est en ruines
Ma ville est en ruines


Et puis avec ces mains
Avec ces mains
Avec ces mains
Je prie Seigneur
Avec ces mains
Avec ces mains
Je prie pour être fort, seigneur
Avec ces mains
Avec ces mains
Je prie pour avoir la foi
Nous prions pour ton amour, Seigneur
Nous prions pour ceux qui sont perdus
Nous prions pour ce monde
Nous prions pour être forts, Seigneur
Nous prions pour être forts

Allez
Allez
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !
Allez, relève-toi !