Skip to Content

Sinaloa Cow Boys

SINALOA COWBOYS

Miguel came from a small town in northern Mexico
He came north with his brother Luis to Califomia three years ago
They crossed at the river levee when Louis was just sixteen
And round work in the fields of the San Joaquin

They left their homes and family
Their father said "My sons one thing you will leam
For eveything the north gives it exacts a price in retum"
They worked side by side in the orchards
From moming till the day was through Doing the work the Hueros wouldn't do.

Word was out some men in from Sinaloa were looking for some hands
Well deep in the Fresno county there was a deserted chicken ranch
There in a small tin shack on the edge of a ravine Miguel and Louis stood
cooking methamphetamine.

You could spend a year in the orchards
Or make half as much in one ten-hour shift Working for the men from Sinaloa
But if you slipped the hydriodic acid
Could bum right through your skin
They'd leave you spittin'up blood in the desert
If you breathed those fumes in

It was early one winter evening as Miguel stood watch outside
When the shack exploded lighting up the valley night
Miguel carried Louis' body over his shoulder down a swale
To the creekside and there in the tall grass Louis Rosales died.

Miguel lifted Louis'body into his truck and then lie drove
To where the moming sunrise fell on a eucalyptus grove
There in the dirt he dug up ten thousand dollars all that they'd saved
Kissed his brother's lips and placed him in his grave.

Sinaloa Cowboys by Bruce Sprinsgteen in The Ghost Of Tom Joad

SINALOA COWBOYS

Miguel vint d'une petite ville du nord de Mexico
Il est venu du Nord avec son frère Luis pour la Californie voilà trois ans
Ils traversèrent en aval de la rivière quand Luis avait juste 16 ans
Et ont trouvé ensemble du travail dans les champs de San Joaquim

Ils ont quitté maison et famille
Et leur père a dit: "Mes fils une chose que vous apprendrez
est que pour chaque chose que le Nord donne, il exige le prix exact en retour".
Ils ont travaillé côte à côte dans les vergers
Du matin jusqu'à la fin du jour
Faisant le travail que les héros ne voudraient pas faire
Le mot est manquant y compris celui issue des hommes

Sinaloa avait cherché des bras
Et dans le comté profond du Fresno il y avait un ranch désert de volailles
Il y a une petite cabane en étain dans la pointe du ravin
Miguel et Luis mettaient en place la fabrication de méthamphétamine

Vous pouvez passer une année dans les champs
Ou en faire autant que la moitié dans une équipe de dix heures
travaillant pour les hommes de Sinaloa
Mais si tu trébuches, l'acide pourrait de brûler à travers la peau
Ils vous ont quitté crachant le sang dans le désert
Si vous aspiriez ces fumées

Cela faisait tôt, un soir du premier hiver comme Miguel faisait le gué dehors
Quand la cabane a explosé éclairant la nuit dans la vallée
Miguel porta le coprs de Luis sur ses épaules
Du côteau jusqu'à la rivière
Et là dans les hautes herbes, Luis Rosales est mort

Miguel chargea le corps de Luis dans son camion et roula
jusqu'à l'endroit où les rayons de soleil matinaux atteignent les forêts
d'eucalyptus

Alors dans la boue il enterra 10000 dollars, tout ce qu'il avait pu sauvé
Embrassa son frère sur les lèvres et le plaça dans la tombe.

Sinaloa Cowboys By Bruce Springsteen in The Ghost of Tom Joad. Traduction
Olivier Soler

SINALOA COWBOYS

Miguel venait d'une petite ville du nord dit Mexique
Il monta en Califormie avec son frère Louis il y a trois ans
Ils traversèrent au gué lorsque Louis avait 16 ans
Et trouvèrent du travail dans les champs de San Joaquin

Ils ont laissé leur maison et leurf amille
Leur père leur a dit "Mes fils, vous apprendrez que,
Pour chaque chose que le nord vous donnera,
il exigera de vous un prix en retour"
Ils travaillèrent côte à côte dans les vergers
Du matin jusqu'à la fin du jour
Faisant le travail que les hueros refuseraient

On passa le mot que des types de Sinaloa cherchaient des bras
Au fin fond du comté de Fresno, il y a avait un ancien élevage de poulets
Là dans une petite cabane au bord d'un ravin
Miguel et Louis préparaient de la méthamphétainine

Vous pouviez passer un an dans les vergers
Ou vous faire la moitié en seulement 10 heures
A travailler pour les types de Sinaloa
Mais si vous glissiez, l'acide hydriodique
Pouvait vous brûler toute la peau
Et vous laisser cracher votre sang dans le désert
Si vous respiriez ces vapetirs-là

Il était tôt ce matin d'hiver, Miguel regardait au dehors
Quand la cabane explosa, éclairant la vallée dans la nuit
Miguel transporta le corps de Louis sur son épaule à travers un chemin
Jusqu'au coteau, et là dans l'herbe haute, Louis Rosales mourut.

Miguel hissa le corps de Louis dans son camion et
Conduisit jusqu'à un champ d'eucalyptus éclairé par le soleil du matin
Et là, dans la poussière, il déterra 10.000 $, toutes leurs économies
Baisa les lèvres de sonfrère, et le mit dans sa tombe.

Sinaloa Cowboys By Bruce Spingsteen Traduction Désespoir Production Mai 2000