Skip to Content

Valentine's Day

VALENTINE ‘S DAY

l'm driving a big lazy car rushin' up thé
highway in thé dark
I got one hand steady on thé wheel and one
hand's tremblin' over my heart
It's poiinding baby like it's gonna bust right on
through
And it ain't gonna stop till l'm alone again with
you
A friend of mine became a father last night
When we spoke in his voice I could hear thé
light
Of thé skies and thé rivers thé timberwolf in
thé pines
And that gréât jukebox out on Route 39
They say he travels fastest who travels alone
But tonight I miss my girl mister tonight I miss
my home
Is it thé Sound of thé leaves
Left blown by thé wayside
That's got me out hère on this spooky old
highway tonight
Is it thé cry of thé river
With thé moonlight shining through
That ain't what scares me baby
What scares me is losin' you
They say if you die in your dreams you really
die in your bed
But honey last night I dreamed my eyes rolled
straight back in my head
And God's light came shinin' on through
I woke up in thé darkness scared and breathin'
and born anew
It wasn't thé cold river bottom I felt rushing
over me
It wasn't thé bitterness of a dream that didn't
corne true
It wasn't thé wind in thé grey fields I felt
rushing through my arms
No no baby it was you
So hold me close honey say you're forever mine
And tell me you'll be my lonely valentine

valentine’s day by bruce springsteen in tunnel of love

ST VALENTIN

Je conduis une grosse voiture poussive aussi vite que je peux
Sur l'autoroute plongée dans le noir
J'ai une main qui tient fermement le volant
Et une main posée toute tremblante sur mon coeur.
Il bat si fort, chérie, comme s'il allait jaillir hors de ma poitrine
Et cela ne s'arrêtera pas tant que je ne me retrouverai pas seul avec toi.

Un de mes amis est devenu père la nuit dernière
Quand nous parlions, je pouvais entendre dans sa voix
La lumière des cieux et des rivières, la rumeur des branches dans la cime des pins
Et ce grand juke box sur la route 39.

On dit que celui qui voyage seul voyage plus vite
Mais ce soir, monsieur, ma petite amie me manque, mon foyer me manque

Est-ce le bruit des feuilles balayées au bord de la route
Qui m'a fait me jeter ce soir sur cette vieille autoroute sinistre ?
Est-ce la plainte de la rivière
Avec le clair de lune qui brille dedans ?
Ce n'est pas cela qui me fait peur, chérie,
Ce qui me fait peur, c'est de te perdre.

On dit que si tu meurs en rêve tu meurs pour de vrai dans ton lit
Mais, mon coeur, l'autre nuit j'ai rêvé que mes yeux
Avaient basculé à l'intérieur de ma tête
Et que la lumière de Dieu y brillait
Je me suis réveillé dans le noir effrayé et essoufflé, comme si je renaissais.

Ce n’était pas l'eau glacée du fond de la rivière que je sentais couler sur moi
Ce n'était pas la déception d'un rêve que ne s'est jamais réalisé
Ce n'était pas le vent des plaines mornes que je sentais s'engouffrer entre mes bras
Non, non, c'était toi chérie
Alors serre-moi fort mon coeur, dis moi que tu es mienne pour toujours
Et que tu seras mon unique valentine.

Copyright Traduction Christine Vasse pour Albert Labbouz
Desespoir Production